Jan Dismas Zelenka

Jan Dismas ZelenkaJan Dismas Zelenka (16 octobre 1679 à Louňovice en Bohême – 23 décembre 1745 à Dresde) est un compositeur bohémien de l’époque baroque.

 

Celui que l’on surnommera « le Bach tchèque »  est le fils d’un maître d’école et organiste de Louňovice, petite ville marchande au sud-est de Prague. Il accomplit sa scolarité  au collège des jésuites près de Prague (Clementium).

 

En 1709, il est contrebassiste du comte J. L. von Hartig à Prague puis en 1710 à la chapelle royale de Dresde. En 1715 il part à Vienne étudier auprès de Johann Josef Fux.

 

Sa carrière de compositeur s’amorce en 1711, alors qu’il compose sa première messe, la Missa Sancta Caeciliae. Dès 1715, il part étudier le contrepoint à Vienne avec le célèbre théoricien Johann Fux et, à Venise, travaille avec Antonio Lotti. De retour de Vienne en 1719, hormis quelques voyages occasionnels à Prague et Varsovie, Zelenka demeure jusqu’à la fin de ses jours à Dresde.

 

Bien qu’apprécié par Bach et par Telemann, sa musique tombe rapidement dans l’oubli. La cour interdit d’ailleurs l’exécution de ses œuvres.

 

Il laisse des  oratorios et des cantates sacrées, le mélodrame De Sancto Venceslas Sub olea pacis (composé en 1723 pour le couronnement de Charles VI à Prague), des œuvres religieuses dont 22 messes, quelques Requiem, un Magnificat (copié par Friedmann Bach), des hymnes et des psaumes.

 

Si son inspiration est proche de celle de Bach par la forme, elle est tout de même fondamentalement différente. En effet, le grand maître luthérien de Leipzig embrasse le monde de sa sérénité pendant que son homologue catholique de Dresde navigue dans des eaux plus introspectives et passionnées, d’un grand génie dans l’expression émotionnelle.